]]>
Menu
Recherche
La zone de conseils et modes d'emploi des outils votresite.ca
#main-column

Arnaque: iDNS ou DROC veut renouveler frauduleusement vos domaines

Peut-être avez-vous reçu, ou recevrez-vous un message provenant de Domain Registry of Canada (DROC), Brandon Gray Internet Services Inc. ou de iDNS (Internet Domain Name Services) vous indiquant qu'il est temps de renouveler votre nom de domaine.

Attention! Ces compagnies sont frauduleuses!

En lui répondant, vous risquez de perdre votre nom de domaine à leur profit, en plus de leur donner une somme d'argent qui ne leur est pas due.

Pour vous en prémunir, lisez bien ce qui suit.

L'arnaque...

Cette arnaque consiste à envoyer par la poste ou par courriel de faux avis de renouvellement de nom de domaine.

Ces lettres et courriels sont d'un aspect qui semble bien officiel alors qu'en réalité, c'est une méthode de marketing direct qui cache bien des petits caractères.

Voici une copie de la lettre que nous et plusieurs propriétaires de nom de domaine avons reçue de iDNS:

Lettre fraude iDNS

Les propriétaires de noms de domaines reçoivent cet avis (qui a plus l'air d'une facture) qui leur indique que leur domaine expire sous peu, ce qui peut s'avérer vrai, selon les cas.

On mentionne que si on ne renouvelle pas notre nom de domaine avant la date d'échéance, on le perdra; ce qui techniquement est vrai aussi...

Le problème, c'est que cette lettre ne provient pas de votre hébergeur ou registraire de nom de domaine. En remplissant le formulaire, ce n'est pas un renouvellement, mais plutôt un transfert de nom de domaine qu'on fait. On le transfert à DROC ou iDNS et l'entreprise qui a été condamnée dans le passé pourra en faire ce qu'elle en veut.

Sans compter que DROC et iDNS réclament facilement le double du prix moyen pour un renouvellement de domaine!

Pour propager ces lettres, DROC et iDNS utilisent simplement les adresses d'entreprises via la WHOIS, le répertoire public officiel des noms de domaines.

Et elle étend ses envois aux propriétaires de nom de domaine .com, .biz, .net, .org, .ca. et .info.

Une internaute étant propriétaire de plus de 45 noms de domaines dit qu'elle reçoit des tonnes de lettres de DROC chaque année. Un autre raconte qu'il a commencé à recevoir ces lettres il y a plus de 10 ans, et pour des domaines .com.

Beaucoup de gens ont cru que c'était une lettre officielle d'une autorité d'enregistrements de noms de domaine et ont payé des sommes faramineuses à DROC ou IDNS. De l'argent que plusieurs n'ont jamais revu...

Dès que les clients payent, ceux-ci acceptent par défaut le transfert chez DROC ou IDNS, et souvent, perdent l'accès à la gestion de leur domaine.

C'est une pratique commerciale particulière, mais qui est techniquement légale, puisqu'on vous sollicite et que vous devez accepter leur offre... Rien ne vous est imposé.

Par contre, tous les détails sont écrits au verso de la lettre en caractères minuscules et visuellement, l'aspect officiel de la lettre collaborent à tromper les gens. À vrai dire, je ne sais pas si j'ai déjà vu d'aussi petits caractères!

Qui est Domain Registry of Canada?

Le fournisseur de domaines Domain Registry of Canada, Brandon Gray Internet Services Inc., a été condamné en 2004 à verser une amende de 40 000$ en plus de se voir retirer sa licence et son droit de revendre des domaines .ca.

À l'été 2011, La CIRA (ou ACEI, Autorité canadienne pour les enregistrements Internet) a retiré la licence de Brandon Gray Internet Services Inc., ce qui signifie que Domain Registry of Canada (DROC) n'est plus officiellement autorisée à revendre des domaines .ca.

DROC fait aussi l'objet de poursuites de plusieurs millions de dollars aux États-Unis.

La CIRA a contacté tous les possesseurs de domaines .ca faisant affaire avec cette entreprise qui a été reconnue dans le passé pour une pratique appelée «domain slamming».

Mais le problème persiste...

Des propriétaires de sites Web continuent de recevoir du courrier de la part de DROC; des lettres de marketing direct pour les inciter à renouveler leur nom de domaine.

Des milliers de gens sont tombés pour cette arnaque et plusieurs ont malheureusement transféré la gestion de leur nom de domaine à cette entreprise en pensant faire affaires avec un organisme représentant le Web.

Comment récupérer votre .ca

Voici les instructions de L'ACEI si vous êtes un "client" de DROC ou de iDNS et voulez récupérer la gestion de votre domaine .ca.

D'abord, vous devez écrire à DROC ou iDNS avec l'adresse courriel utilisée pour administrer votre nom de domaine et demander qu'on vous fournisse le code EPP nécessaire au retransfert de votre domaine chez votre registraire original.

L'entreprise dispose de 5 jours pour répondre à votre demande et vous fournir ce que vous exigez.

Si, après ces 5 jours vous n'avez pas de réponse, contactez l'ACEI en leur envoyant une copie du courriel acheminé à DROC ou iDNS (l'ACEI a besoin d'une preuve que vous avez fait la demande pour avoir le code de transfert avant d'agir).

Envoyez votre demande et la copie du courriel envoyé à DROC ou iDNS à l'ACEI en écrivant à cette adresse: info@cira.ca .

L'ACEI fera alors la demande pour vous et s'assurera qu'on vous envoie le code EPP à l'adresse courriel du contact administratif figurant aux dossiers de réservation de votre domaine.

Lorsque vous avez ce code, communiquez avec votre registraire original pour lui transférer la gestion de votre domaine.

IMPORTANT: Le fournisseur fautif devrait normalement vous avoir facturé 1 an de réservation, comme si c'était un renouvellement. Cette année demeure payée, même si vous changez à nouveau de registraire. Il est possible que votre registraire original vous facture une autre année pour finaliser le transfert, mais votre nom de domaine sera alors payé pour 2 ans. Vous ne payez pas en double, mais plutôt à l'avance.

Contacter l'ACEI

Récupérer votre domaine .com, .org, .net

Vous devrez faire la même chose que pour un .CA afin de récupérer vos noms de domaines .com, .biz ou .net transféré "involontairement" chez DROC ou iDNS. Pour ce faire vous devrez communiquer avec l'organisme ICANN.


Site Web de l'ICANN

Le verrouillage d'un domaine .ca

Pour éviter le piratage, la suppression ou le transfert indésiré de nom de domaine, un service de verrouillage est mis à la disposition des propriétaires de domaine .ca.

Ce service agit comme une barrière de sécurité supplémentaire et verrouille toutes tentatives de modifications non autorisées, à l'exception du renouvellement annuel auprès de votre registraire.

Il demeure tout de même possible pour le propriétaire de faire des changements, mais celui-ci devra obligatoirement communiquer avec son registraire qui, à son tour, s'adressera au registre .ca.

Ce service payant est disponible auprès des registraires .ca agréés par L'ACEI et se renouvelle automatiquement avec le nom de domaine.

Plus d'infos sur le verrouillage d'un nom de domaine .ca

Quelques conseils...

Ce genre de situation peut facilement être évité si vous confiez votre hébergement Web ET la gestion de votre nom de domaine à une seule entreprise. Évidemment, il faut avoir confiance en elle!

Pour les noms de domaines, sachez que la «clé» pour les contrôler est envoyée par courriel à votre adresse de messagerie électronique personnelle, et non par la poste.

C'est cette adresse électronique qui vous permettra de garder votre nom de domaine et, inversement, si vous perdez votre mot de passe, vous perdez accès à la clé permettant de contrôler votre nom de domaine. Alors assurez-vous d'avoir une adresse que vous conserverez longtemps.

Clients de votresite.ca, ne vous inquiétez pas... Votresite.ca est un registraire sécuritaire et reconnu de noms de domaine, c'est-à-dire que nous gérons pour vous les domaines, les réservons, etc.

Si vous souhaitez transférer votre domaine chez nous, on s'occupe de vous aussi!

Tirez le maximum de votre abonnement à votresite.ca

Tirez le maximum de votre abonnement à votresite.ca!

#extra-column